AskToLisbeth #4
Vos questions sur ma pratique & le blog

février 24, 2018 Lisbeth Nemandi 13 Comments


Et voici la toute dernière partie du AskLisbeth! J'ai été méga heureuse de répondre à vos questions, même si honnêtement parler de soi comme ça sur quatre articles à la fin j'en avais un peu ras la casquette de ma personne XD Autant vous dire que je n'en ferais pas un autre tout de suite, mais c'était chouette de voir que vous étiez nombreux à être curieux, présents et tout. Vous m'avez ému, je vous jure. D'ailleurs en parlant d'émotions, vous êtes 500 à me suivre sur mon compte instagram maintenant ! Merci à tous encore et encore :) En espérant que ce dernier opus vous plaise et à dans deux semaines pour le prochain article ! 


As-tu été timide quant à l’ouverture de ton blog, as-tu eu peur d’être critiqué ?
Pas vraiment. Je pensais même honnêtement que je ne serais même pas lue au départ, donc critiquée vous n'y pensez pas! Peu de personnes m'ont vues timide depuis quelques années, ou alors il faut vraiment me prendre au dépourvu et alors là vous vous retrouvez face à une Lisbeth toute rouge et avec les yeux ronds ! Le peu de personne avec qui j'ai eu quelques moments de timidité sont pour la plupart des personnes que je ne connais pas mais dont l'avis compte soit pour moi, soit pour ceux que j'aime. Ma timidité et ma nervosité se traduisent en général par du bavardage de ma part, aussi bien pour apprendre sur l'autre que pour lui montrer que je viens en paix. En général la personne en face se dit que je suis complètement à l'ouest mais pas trop dangereuse à la fin de la conversation...

Habituée à avoir un blog depuis adolescente, ça faisait pourtant des années que je n'en avais plus pour une bonne raison: j'ai arrêté de penser que les gens avaient besoin de moi, que le monde attendait ma venue et d'être éclairé par mes soins (Lisbeth, 14 ans et 1m70 d'égo gonflé à bloc). J'ai fini par rabattre mon caquet, et ça m'a fait du bien. Pendant des années, j'ai réfléchi pour moi, sans tout déballer à tout va sur internet, avec de plus en plus d'humilité et de patience. Je suis moins fière dans le sens négatif qu'avant, plus nuancée dans mes avis et propos, moins influençable et je sais ce que je veux aujourd'hui. Je ne fais pas de croix sur ce qui ne me plait pas aujourd'hui, sachant pertinemment que demain est un autre jour. Mon compagnon actuel est d'une générosité, d'une empathie et d'une patience qui me sont bénéfiques chaque jour, je ne vais pas vous mentir. Il sait aussi me taper derrière la tête quand il le faut, autant vous dire que je vais finir avec l'arrière de la tête plat !

La dernière fois, je me suis faite tapée sur les doigts dans un groupe Facebook, parce qu'en traduisant mes carnets (ils sont en français, anglais et parfois dans d'autres langues) j'ai utilisé un terme qui était un peu tronqué, elles ont pendant plus de deux heures chercher à me montrer que je n'étais qu'une idiote, m'ont balancé d'aller lire des livres avant d'écrire et que ce n'était pas adapté aux règles de leur groupe. Je me suis entêtée, pendant tout ce temps à m'expliquer, m'exténuant à rester patiente et à demander si je devais supprimer mon message tout simplement (après tout, ça me semblait le plus logique pour ne pas que la discussion s'envenime). J'ai fini par perdre patience et leur demander de baisser d'un ton et de rester polies, que ce n'est pas parce que ma pratique n'est pas basée sur un livre qu'elle n'est pas recevable et qu'une erreur de traduction ne mérite pas un lynchage. Je me suis faite bannir sèchement après ce message et ça m'a énervée, j'ai trouvé ça injuste et plus que dommage. Mon compagnon a qui j'ai expliqué la situation, m'a ri au nez et m'a rappelé que je ne connaissais pas ces personnes et que je ne leur devais rien. Et il avait raison (ne lui répétez pas, il serait là à faire le fier héhéhé). Au final, quelques mois plus tard je me suis expliquée en privée avec les personnes concernées et on s'entend très bien, il se trouve qu'au moment de la prise de bec nous étions toutes les trois fatiguées pour diverses raisons et qu'une fois la tête refroidie on a pu discuter calmement. Chaque jour est différent ! 

J'ai eu le droit à quelques égos à crever le plafond aussi qui me faisaient "l'honneur" de m'accepter comme disciple (je n'avais rien demandé hein...) et qui vraiment de bonne grâce accepterai de mettre leur nom sur mon blog pour écrire leurs propres articles à mettre sur mon blog... Comment te dire... Va cueillir des fleurs dans un champs de mine mon ami :') Ce qui est marrant c'est qu'en général se sont des hommes qui viennent m'expliquer la vie en sorcellerie. Alors attention, je ne dis pas que tous les hommes sont comme ça, bien au contraire j'en connais même d'adorables ( coucou Théo !). Mais je ne sais pour quelle raison, les cinq ou six drôles d'oiseaux étaient de sexe masculin.

Depuis je ne me suis pas retrouvée dans une situation similaire, mais j'espère avoir appris de l'expérience et que j'aurais l'intelligence de simplement lâcher l'affaire dans le cas du quiproquo du groupe car ça ne vaut pas le coup. Et autant vous dire que les grands maîtres qui me voulaient comme disciple ils ont été bien reçu directement... Je partage ici ce que je souhaite, c'est mon espace et je ne parle qu'en mon nom, en toute conscience de ce que je dis, j'essaie de réfléchir à l'impact que cela peut avoir et d'être responsable. Si ça ne plait pas, tant pis, passez votre chemin. Mais ma pratique ne se modifiera pas selon le bon vouloir d'une poignée, je resterai libre ici de m'exprimer. 

Les retours que j'ai eu sont incroyablement enrichissants, forts, émouvants. Rien que pour eux et pour le plaisir que je prends à écrire ici, je ne m'arrêterai pas. Peut-être qu'un jour ce lieu numérique mourra, mais pour le moment soyez tranquille il se remplit ! ;) 

Photo par Samantha Meglioli

Avoir un blog t'aide-t-il dans ta pratique?
Beaucoup plus que je ne l'aurais crû ! Les échanges avec d'autres, que ça soit des questions qui mettent en lumière des aspects que je n'avais pas vu toute seule, ou des aspects de leur pratique personnelle qui m'intéressent aussi. Ça permet vraiment d'avancer plus vite quand il y a échange, au point où je regretterai presque de ne pas avoir ouvert mon blog plus tôt. Que l'échange soit un peu musclé comme celui du dessus ne m'a pas empêché d'apprendre (notamment de noter mes sources dans mes carnets de recherches et de chercher sur internet quand je fais une traduction si il existe un terme similaire attribué à autre chose). Le tout est de savoir si l'on tient compte de l'autre, si la remarque formulée de façon polie (ou non) peut être digérée pour enrichir notre pratique ou si c'est juste un message gratuitement méchant, dans la provocation inutile. L'égo peut vraiment vous faire passer à côté d'un bon conseil. Rester humble, accepter qu'on puisse se tromper ou qu'on ne sache pas tout est un bon moyen d'avancer.

L'organisation de ma pratique a aussi réellement évolué dans le bon sens, écrire des articles me force à être plus rigoureuse et je commence à avoir des mécanismes intéressants. Lister le matériel correctement, faire des phrases complètes, hiérarchiser les informations, noter les différentes sources qui m'inspirent.

La seule chose que j'essaye de contrecarrer, c'est mon empathie qui me donne envie de répondre aux attentes des gens: certains types de rituels ou articles qui demandent beaucoup de recherches. Ce blog est le mien et je ne cours ni après le nombre de lecteurs ni après une reconnaissance dans le milieu païen francophone, même si les retours positifs font chaud au coeur (Andreya et Apolline si vous avez réussi à lire mes pavés jusqu'ici, vous êtes vraiment des amour de sorcières et vos commentaires me vont toujours droit au coeur). C'est parfois assez difficile, parce qu'en voyant une dizaine de personnes demander des informations sur tel sujet je me dis "tiens, je pourrais en faire un article. Bon le sujet ne m'intéresse pas vraiment mais...", et puis je me dis que non. Si je n'ai pas envie de travailler sur quelque chose à cet instant, même si tout le monde est à fond dessus, je refuse de m'y plier. D'une parce que je ne suis pas ici pour "mâcher" le travail des autres (vous voulez vous renseigner sur les sigils? Allez-y, c'est un fantastique sujet! N'attendez pas que je fasse un article dessus) et qu'en plus j'essaye de garder plaisir à faire le blog, si je m'y sens forcée je risque clairement d'en avoir marre rapidement et de retourner pratiquer en ermite.

Céder à ce genre d'envie, c'est aussi courir le risque d'aller l'air de rien vers une uniformisation encore plus drastique des blogs païens/ésotériques, comme on voit pas exemple sur Youtube des "codes" se mettre en place (la rédaction des titres en majuscule, les vignettes avec des emojis, les sujets qui commencent à se ressembler un peu en fonction de l'attrait - les vidéos de livre des ombres ou d'expériences paranormales font énormément de vues par exemple et on en parle des vidéo d'unboxing? Je pourrais faire avaler des liasses aux gens qui font ces vidéos tellement j'en peux plus). Bien évidemment, échanger sur les groupes facebook, lire des blogs ou regarder des vidéos sur Youtube influence de façon inconsciente ma façon d'écrire ici et les sujets dont je traite. Garder cependant ma liberté me semble important aussi bien pour mon épanouissement personnel que pour la richesse du blog. 

Est-ce que tu as des grimoires ou des carnets/livres de pratique? Si oui lesquels et dans quel but?
Effectivement, j'en ai une tripotée... Quand j'ai vu la vidéo de Lyra sur les grimoires la première fois, je me disais "oh bon sang, le nombre de carnets, elle est folle courageuse, mais c'est un sacré boulot elle doit finir chèvre!" Et voilà quelques mois plus tard, Lisbeth avec ses dix carnets, en train de se demander si elle n'en prendrait pas un de plus ou ne changerai pas de format pour l'un.

J'ai actuellement : un journal de pratique quotidienne, un livre des ombres personnel, un agenda pour m'organiser. J'ai envie de faire un article sur l'organisation de mes livres des ombres et autres carnets plus tard si ça vous intéresse!

Je suis en train de m'organiser pour avoir : un livre des ombres personnel, un livre des ombres par sabbat donc huit livres des ombres, un midori/bujo de pratique quotidienne. Je vous conseille la vidéo que Lilith Tarot a faite sur l'organisation de son bullet journal de pratique, elle est très inspirante !

Est-ce que tu as déjà fais un voyage astral ? Quel est ton avis à ce sujet?
Je n'en ai jamais fait tout simplement parce que je n'en éprouve pas l'envie pour le moment, en plus de me pas me sentir prête du tout. Au niveau de l'enracinement, c'est pas trop ça chez moi! Les énergies de mes chakras sont difficilement équilibrées, ceux du haut sont bien plus présents que ceux du bas, même si je travaille dessus pour ne pas partir en sucette. J'essaye donc non pas à me diriger vers le voyage astral mais bel et bien à m'enraciner autant que possible !

Si le sujet vous intéresse, il y a un reportage (qui parle surtout de l'expérience de mort imminente mais aussi du voyage astral) de la chaîne Tistrya qui s'appelle En Conscience, c'est très très touchant et enrichissant.

Quels sont les moyens d'aiguiser ses sens quant à la lecture de tarots ou oracles?
Il n'y a pas de secrets, il faut pratiquer et lire ! Au départ, vous vous orienterez peut-être vers des oracles ou tarots parce qu'on vous en a parlé, ou parce qu'ils sont très populaires, vous apprendrez au fur et à mesure ce que vous pratiquerez. Plutôt Oracle? Tarot? Marseille? Rider Waite? Lenormand? Illustrations de type ancien? Moderne? Épuré? Très détaillé? Sombre? Lumineux? Fait à la main? Dessiné à l'ordinateur? Noir et blanc? Couleurs? Avec des représentations humaines? Animales? Végétales? Créatures fantastiques? Tirages à l'endroit? Tirages avec cartes à l'envers? Hé oui mes p'tites citrouilles, une question en amène toujours une autre c'est ça qui est fantastique ! 

L'un des secrets pour évoluer aussi, c'est de prendre des notes, on vous le rabâche partout mais il y a des études qui montrent qu'il faut répéter les choses six fois  les informations pour qu'elles rentrent dans la tête des gens, alors sait-on jamais, vous en êtes peut-être à la cinquième fois, je suis obligée de vous délivrer la parole sainte. Roh ça va là ho! Organisez vos notes, regardez les informations qui vous sont importantes ou pas. Je vous conseille aussi la très bonne série d'une quinzaine de vidéos de Claire de Lune sur comment s'approprier son tarot à l'aide de petits exercices pratiques.

Quels sont les moyens que tu utilises pour te protéger, toi, les gens que tu aimes ou ton foyer?
Le Domovoï de la maison est un petit être remarquable qui me protège très bien (quand celui-ci ne me vole pas de petite cuillères...).  Sinon je nettoie mon appartement une fois par semaine à fond, à la sauge une fois tous les deux mois, je met du sel noir dans l'eau qui me sert à laver mes sols. Des runes sont planquées à plusieurs endroits discrets et j'ai fais un rituel pour protéger l'entrée de mon appartement. C'est un lieu qui me ressemble, où je vis seule et je l'aime d'amour. Le soleil se lève du côté de ma chambre, parcours les fenêtres de l'appartement pour aller se coucher du côté du salon. Ça me touche toujours quand on me dit qu'on se sent bien chez moi, que c'est chaleureux. J'aère aussi beaucoup, et il y a souvent de l'encens à la maison.

Pour ce qui est de mes proches, je ne leur ai pas parlé de ma pratique, du coup je ne leur ai pas fait quoi que se soit. Cependant, je suis en train de travailler sur un concept de talisman/charme qui permettrait d'avoir un élément facile à offrir ou à porter sans que cela soit trop visible. Mais je n'en dis pas plus pour le moment, j'attend que ça prenne forme !

EDIT : J'ai fait mon coming-out de sorcière progressivement depuis décembre (cet article a été rédigé en novembre) en commençant par mes parents puis mes collègues de travail mi janvier. Ma mère a regardé mon blog, et m'a dit qu'il était joli et semblait rempli de choses sans dangers (je crois qu'elle a paniqué sévère et s'attendait à ce que je fasse des sacrifices de grenouille au clair de lune car elle me connait un peu.. enthousiaste et créative disons haha), d'autant plus que les gens avaient l'air content aussi de me lire. Mon père m'a dit "c'est super je suis content pour toi" et est allé écraser ma soeur au tennis sur Wii - il triche comme il respire. Pour les collègues ils sont contents pour moi, connaissent aussi le blog et certains viennent même discrètement me demander quelle plante utiliser pour tel maux ou si je peux faire quelque chose pour eux, ce qui me touche énormément au niveau de leur confiance et ouverture d'esprit !

Photo du fer à cheval au dessus de ma porte d'entrée, je pourrais pourquoi pas vous partager une version de ce rituel si vous le souhaitez !

Incorpores-tu la cosmologie ( planètes, lune, constellations...) à ta pratique?
C'est marrant que la question ai été posée, parce que je ne l'ai clairement pas vue venir ! Pour le moment je travail avec la lune, les énergies des jours... mais j'ai commencé à m'y pencher un peu plus ! Donc pour le moment je suis clairement une novice, j'ai des notions seulement, mais qui sait Théo (encore toi décidément), tu pourrais peut-être m'en dire un peu plus ! J'essaye de m'organiser et de faire une chose à la fois sinon je fais tout à moitié et j'ai d'autres actes de travail avant.

EDIT : Je pleure devant l'étendue de mon ignorance encore actuellement sur le sujet.. MAIS je travaille beaucoup plus avec les constellations qu'avant et je sais même à présent comment calculer l'influence couplée de la lune et des constellations sur une journée. J'ai mis trois semaines à trouver, mais j'ai trouvé. Je m'en sers du coup pour jardiner et aussi pour estimer dans quel état d'esprit et le type d'énergie je vais avoir pour un rituel. Mais j'en dirais plus dans un nouvel article !

As-tu déjà travaillé avec les vies antérieures et ce que tu y as pensé ?
Pas du tout ! J'y ai pensé, mais j'ai déjà bien assez à faire pour le moment dans ma vie actuelle, et je ne sais pas à quoi me servirait pour le moment d'en apprendre plus sur ce que j'ai vécu avant. Cependant vous pouvez trouver un tirage que j'ai trouvé intéressant sur les vies antérieures et que j'ai bidouillé un peu à ma sauce ici. Le fait que ça ne m'intéresse pas maintenant ne veut pas dire que dans dix ans j'en serais au même point ou même demain !



13 commentaires:

Sel Noir de la Sorcière Lisbeth

février 01, 2018 Lisbeth Nemandi 26 Comments


Photo par Feather-Set

Bonjour à tous, je vous jure en ce moment je fais ce que je peux, mais je suis complètement à la ramasse. Au cours d'une discussion sur un groupe Facebook, j'avais abordé le sel noir de sorcière. Bannissement, se débarrasser des influences négatives, éparpiller les énergies d’un sort qu’on nous a lancé pour l’affaiblir, se protéger, le sel noir de sorcière est très utile et aux multiples usages. 



On peut ajouter du sel noir autour de la maison ou, si on est en appartement, au niveau des fenêtres. Penser à en faire assez, car ça en demande une bonne quantité et ça serait usant d'en refaire tous les quatre matins. Cela peut servir à vous protéger de toute sorte de mauvaise influence extérieure, se protéger des cambriolages et voleurs, mais aussi des visites que l'on n'a pas trop envie d'avoir (et en général, ils sont de ceux qui viennent même si ils savent qu'on n'en a pas vraiment envie mais qui s'en fichent, on ne va pas se mentir), ça crée une sorte de bulle protectrice autour de votre chez-vous. On peut le faire aussi pour protéger la maison d'autres personnes si elles le souhaitent. Faites le tour de la propriété en deux temps : passez une première fois au ras des murs autant que possible, puis faites un deuxième cercle aux limites de la propriété. Pas besoin de dresser un rempart de sel hein, il vous suffit d'en saupoudrer. Si vous cherchez à éloigner une personne en particulier, dites-le pendant que vous tracez les cercles en sel noir, variez en fonction des caractéristiques :


"Que Virginie et son cerveau de bigorneau, 
ne ramène plus dans ma maison sa bave d'escargot. 
DU BALAI!" 

Oui j'étais inspirée, mais un simple "Je ne veux pas que Virginie vienne à ma maison" suffira, même si c'est moins défoulant. Que l'on soit clair, il ne s'agit pas de lancer un sort sur quelqu'un ou de nuire à une personne, on cherche juste à la garder loin de nous, non à lui faire du mal. Juste avoir la paix. Vous pouvez aussi désigner un genre de personne et non une personne en particulier, par exemple:


"Que toute personne cachant en son sein de l'animosité, 
de la jalousie ou toute émotion négative à mon égard
Dans ses plans soit court-circuitée
et que ses pas la mènent autre part"



Ajouter du sel noir lorsqu'on nettoie son appartement, c'est aussi une bonne façon de protéger sa maison, on en met une ou deux cuillère à soupe dans le bac avec les produits d'entretien, ça va permettre d'absorber la négativité et de décrasser en profondeur votre lieu de vie. Avec le printemps qui arrive c'est parfait ! D'ailleurs, ça vous intéresserai des recettes de produits d'entretien naturels et chargés en énergies magiques (c'est à dire que leur fonction première est de nettoyer mais qu'il y aura une intention magique en plus)? Si vous souffrez de dépression, colère, de tristesse, après une dispute, si vous prenez soin de quelqu'un de malade, si vous l'êtes, ou si vous êtes sous le coup d'une quelconque émotion un peu sombre, c'est une bonne façon de faire un premier pas vers la lumière. En ajouter dans l'eau pour laver vos sols et surfaces permet d'avancer et de ne plus se laisser couler ou trainer vers le bas. Sans parler du sel noir, le fait de nettoyer son appartement, ça aide à se libérer l'esprit et y voir un peu plus clair, est-ce que ça vous fait cette sensation à vous aussi? 




On peut aussi en apporter au travail en petite quantité, dans un sachet discret. Mettre du sel noir dans un petit sachet en tissu (le plastique c'est cracra, ça absorbe et bloque les énergies du contenu de vos sachets, si vous faites des teintures mères pour vous soigner à base de plantes, ne prenez pas les pots de confiture avec du caoutchouc dans le couvercle, ça absorbe aussi les propriétés de votre teinture, donc quand vous recevez vos petits sachets en plastique de plantes, mettez-les rapidement dans des bocaux) vous permettra de le balader facilement, n'hésitez pas à recycler vos vieux vêtements pour vos sachets, ça a plusieurs avantages : ils sont déjà imprégnés de votre énergie et ça vous coûtera moins cher. En plus, le temps que vous prendrez pour faire le sachet vous permettra d'y "écrire" vos intentions. Si vous faites des petits sachets, vous pouvez aussi en glisser un sous votre oreiller, histoire que les énergies travaillent quand vous dormez. Une petite coupelle sur votre table de chevet peut aussi bien faire l'affaire, ou un sachet suspendu au dessus du lit. Ça vous aidera à mieux dormir, si vous êtes tracassés ou sujet à des mauvais rêves, des terreurs nocturnes.  



Le sel noir peut être incorporé aussi à vos rituels, par exemple pour la protection. Lorsque vous faites un rituel ou un sortilège, c'est une bonne idée de créer votre cercle avec (attention, le sel brûle la terre, donc si vous faites un rituel en extérieur, pensez aux plantes et mettez plutôt le sel dans des bols) et ainsi vous créer une bulle déconnectée du dehors. On peut aussi en dissoudre dans la cire de bougie qu'on va couler après dans un moule prévu à cet usage et former une bougie utilisable. Vous pouvez vous en servir aussi sur vos pages de rituels ou autre, vous les humidifiez et en répandez un peu dessus, cela va créer de petites taches aléatoires sur le papier. En mettre une cuillère dans un bol d'eau et vous en servir pour vous bénir et purifier avant un rituel peut être intéressant. Avant un rituel, je me sers d'une cuillère de sel de bains chargés dans un bol d'eau et me lave les mains, le visage et les pieds, cela me permet de m'imprégner de l'intention qu'on veut insuffler dans ce qu'on va faire. 

J'avoue faire ça très naturellement, pour ce qui est des quantités, cependant je vais tenter de vous faire ça sous forme d'unités pour compter. Prenez une tasse ou un bol, si vous avez un récipient que vous utilisez dans votre pratique, prenez-le ! Suivez votre instinct pour rajouter un peu de ceci ou cela, vous commencez à connaitre mon fonctionnement, alors n'hésitez pas à modifier en fonction de vous, c'est le plus important.

Avec votre bol/tasse/récipient qui vous sert de mesure, prenez six unités de sel et versez-les dans votre chaudron, ajoutez une unité de cendres et mélangez le tout quelques instants avant d'ajouter trois cuillères à soupe de poivre noir que vous aurez préalablement écrasé dans un mortier à l'aide d'un pilon. J'ai un toc clairement quand je pratique avec le nombre de trois, mais ne soyez pas aussi névrosés que moi si vous en voulez plus ou moins. Comme vous pouvez le voir, le sel n'est pas noir mais gris à ce stade, c'est pourquoi je rajoute du charbon actif. J'en met une cuillère ou deux en général, parce que croyez-moi ça colore sévère si vous en mettez dans votre bain, donc ajoutez-en petit à petit et n'oubliez pas que le mieux est l'ennemi du bien. 


J'espère que cet article vous plaira et qu'il vous sera utile, 
sachez qu'il existe sans doute plusieurs genre de sel noir de sorcière, 
c'est pour cela que j'ai préféré souligner le fait que c'est ma version.




26 commentaires: