Rituel pour honorer ses ancêtres

octobre 04, 2017 Lisbeth Nemandi 5 Comments



Devenir païen s'accompagne souvent d'un retour à nos sources profondes, à une recherche de connexion au passé. D'où est-ce que je viens? Qui sont mes ancêtres? Qu'ont-ils vécus? Que puis-je tirer de leurs vies? De plus en plus de païens modernes en arrivent à se poser ses questions: nous voulons savoir d'où nous venons et ce que dis le sang qui coule dans nos veines. Ce rituel en soi pourrait être réalisé quand vous le souhaitez, mais il est particulièrement approprié à la période de Samhain, moment de l'année où le voile entre les morts et les vivants est très fin. 


Matériel nécessaire : 
- Des cierges ou bougies chauffe-plat pour chaque ancêtre
- Des éléments représentant vos ancêtres ( photos, lettres, objets...)
- Pain noir, Pommes, Légumes à l'automne, Cruche de cidre ou de vin...
- Une coupe ou votre Calice

Ensuite, on s'attelle à la décoration de l'autel. On peut y mettre des photos de nos ancêtres, des objets leur ayant appartenu ou tout autre élément les représentant (par exemple mon grand-père paternel est représenté par une belle aquarelle qui me fait penser à lui depuis l'instant où j'ai posé mes yeux dessus). Peut-être avez-vous des échanges de lettres de vos grand-parents, ou encore p un tableau de votre arbre généalogique, il trouvera parfaitement sa place sur l'autel pour ce rituel. Ajoutez des cartes postales, des drapeaux et d'autres symboles du pays dont vos ancêtres sont originaires. Si vous avez la chance de vivre près de l'endroit où vos membres de la famille sont enterrés, pourquoi ne pas aller nettoyer la ou les tombes tout en méditant sur ceux qui sont partis?

Un autel "encombré" est parfaitement acceptable - après tout, chacun de nous est un mélange de beaucoup de personnes et de cultures différentes. Si votre famille a des gardiens dans la maison, inclure des statues ou des masques d'eux sur votre autel est une très bonne idée aussi. 

Préparez-vous de quoi manger pendant le rituel. Le pain noir, les pommes, les légumes à l'automne et une cruche de cidre ou de vin sont de très bonnes options. Dressez votre table en comptant une assiette supplémentaire pour les ancêtres. Vous voudrez peut-être faire quelques "Gâteaux de l'âme" (les recettes arrivent!).

Enfin, si un parent est mort cette année, allumer un cierge en sa mémoire en premier, en prononçant son nom. Allumez les cierges restants pour les autres parents en prononçant comme précédemment leur nom à haute voix. Si vous avez beaucoup de personnes à honorez, les bougies chauffe plat sont une bonne option tout à fait envisageable, la seule suggestion que je peux vous faire c'est de choisir les mêmes bougies pour tous, afin d'être équitable. Les ancêtres c'est comme les enfants, on ne voudrait pas leur faire croire qu'il y en a un qu'on préfère ;) Il n'y a pas spécialement d'ordre pour les allumer, mais si ils sont nombreux, je vous suggère de garder un petit pense-bête à vos côtés avec la liste de tout le monde, se serait dommage d'arriver à la dernière bougie et de se sentir comme devant la pièce en trop du meuble IKEA. 

Photo par @tarotreadingsonline, malheureusement je n'ai pas trouvé de lien vers une source

Une fois que toutes les bougies ont été allumées, installez-vous devant l'autel ou si vous le faites en famille vous pouvez l'encercler l'autel. La personne la plus âgée de la famille peut alors prononcer les mots suivants (si ce n'est pas la plus âgée, la police à balai ne viendra pas vous frapper sur la tête, promis) :

En cette nuit de Samhain la passerelle entre
notre monde et le monde spirituel s'étiole.
Ce soir, c'est une nuit pour appeler ceux qui ne sont plus.

En cette nuit de Samhain, nous honorons nos ancêtres.
Esprits de famille et êtres chers, nous vous appelons,
et nous vous invitons à nous rejoindre pour cette nuit.

Nous savons que vous nous veillez en chaque instant,
nous protégeant et nous guidant dans chacun de nos pas.

En cette nuit de Samhain, nous vous remercions.
Nous vous invitons à nous rejoindre et à partager notre repas.

L'ainé de la famille sert un peu de chaque plat, en gardant le vin ou le cidre de côté. Une portion de chaque aliment est déposée dans l'assiette destinée aux ancêtres avant que les autres membres de la famille ne soient servis, comme on le ferait avec un invité. Pendant le repas, partagez les histoires de vos anciens qui ne sont plus parmi les vivants: il est temps de se souvenir des histoires de guerre du grand-père, le jour où grand-mère a couru dans tout le village pour botter les fesses de ses petits garnements, l'histoire cette grande-tante farfelue qui ne s'est jamais vraiment remise de Woodstock et qui se baladait nue un joint à la main sans complexe (ne jugez pas ma famille là, je vous vois là ho) et compagnie. Versez le cidre ou le vin dans une coupe ou votre calice si vous préférez. L'idée est que chaque personne reçoit la coupe, et récite sa généalogie en suivant le modèle suivant:

Je suis Lisbeth, fille de Anne et Frans,
Anne fille de Janine et Joseph, Frans fils de Paulette et Jean-Marie...

Avant de passer la coupe au suivant, buvez une gorgée. N'hésitez pas à ajouter des noms de lieux si vous le souhaitez, mais assurez-vous d'inclure au moins une génération décédée. Pour les membres de la famille les plus jeunes, ils peuvent remonter jusqu'aux grands-parents seulement, ça leur évitera de s'embrouiller.

Revenez autant de générations que vous le pouvez (dans le cas de personnes qui ont fait beaucoup de recherches généalogiques), ou au moins autant que vous vous en souvenez. Vous pouvez remonter à des temps très anciens, mais cela ne signifie pas que vous l'avez mémorisé. 

Beaucoup de gens sont adoptés. Si c'est votre cas, vous pouvez choisir si vous le souhaitez honorer votre famille adoptive, votre famille biologique ou une combinaison des deux. Si vous ne connaissez pas les noms de vos parents biologiques ou leur ascendance, il n'y a rien de mal à dire: «Fille d'une famille inconnue». N'ayez jamais honte de qui vous êtes et d'où vous venez, soyez honnête envers vous-même, cela vous permettra aussi de l'être face à ceux qui ne sont plus là. Les esprits de vos ancêtres savent qui vous êtes, même si vous ne les connaissez pas encore.

Une fois que la coupe a fait le tour de la table, placez-la devant l'assiette des ancêtres. Cette fois-ci, c'est au plus jeune dans la famille de prendre le relais en disant:

Ceci est la coupe/le calice du souvenir, 
En nous vous continuez d'exister.
Vous faites à présent parti d'un autre monde
Mais votre souvenir reste vivant.

Lorsque tout le monde a fini de manger (sans s'étouffer en imaginant la grande-tante), débarrassez la table ensemble, à l'exception de l'assiette dédiée aux ancêtres. Laissez l'assiette et la coupe restantes pour la nuit, soit sur la table, soit au bord de votre fenêtre, soit sur l'autel. Le lendemain enterrer le contenu de l'assiette et de la coupe avec les personnes qui ont participé au rituel.  Si vous avez un jardin vous pouvez les y enterrer, mais ça peut être aussi en forêt, l'occasion d'une balade ensemble.


Note : 
- Si vous le souhaitez, vous pouvez ouvrir un immense cercle de rituel autour de la table à manger et de l'autel.
- Il est possible d'ajouter des photos des animaux qui ont partagé votre vie à ce rituel, après tout ils font parti de la famille aussi ! C'est aussi possible de leur faire un rituel destiné, je pourrais le partager si ça vous intéresse. 
- Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un tirage de tarot ou oracle après le repas.
- Vous noterez que je n'ai pas mis la couleur des bougies, vous pouvez en prendre des blanches ou d'une autre couleur, réfléchissez-y, vous pouvez aussi graver le nom des personnes sur les cierges par exemple. Personnaliser un rituel permet de se l'approprier.
- Vous pouvez brûler de l'encens avant ou après le repas, voir pendant mais personnellement manger avec de l'encens ce n'est pas trop ma tasse de thé.
- Si vous jouez d'un instrument, chantez ou tout autre activité, pourquoi ne pas faire quelque chose pour vos ancêtres? Que ça soit une peinture, un chant ou une pièce en crochet, cela leur fera plaisir et vous permettra aussi de vous préparer au rituel.
- Si jamais quelque chose semble crisser à votre oreille et ne vous parle pas dans les paroles à prononcer, n'hésitez pas à l'adapter et modifier les textes.
- Le reste du vin ou du cidre mérite d'être bu, pendant votre repas, gâcher du cidre c'est se faire punir sur 3 générations par moi-même.


N'hésitez pas si vous réaliser ce rituel, à me le dire ! 
Je serais heureuse d'avoir de vos retours :)

5 commentaires:

  1. C'est un très beau moment de partage entre tous, ce rituel !
    Est-ce que tu penses que ça aurait le même intérêt de le faire seule ?
    Ou, en tout cas, d'abord seule, puis ensuite, peut-être, lors d'un second rituel un peu plus tard, accompagnée par les proches avec qui on souhaite partager ceci ?

    Comme toujours, merci pour cet article ! J'avoue qu'il me sera très utile, ainsi qu'à beaucoup d'autres personnes qui souhaitent faire coucou aux leurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh bien sûr ! Tu peux le faire toute seule dans un premier temps, pourquoi pas leur écrire une lettre en partageant ton repas avec eux ? ça serait une façon de leur parler même si tu es seule physiquement, et tes collocs auront moins peur que d'entendre une mata faire 3 voix différentes seule dans sa chambre héhéhéhé Et oui, le refaire plus tard est tout à fait possible, après tout on est pas tous disponibles en même temps, donc il n'y a pas de contre indications, la police à balai ne viendra pas te fesser au clair de lune ( mais je peux venir le faire si vraiment tu insistes :p )

      Supprimer
  2. Bonjour Lisbeth,

    Encore un excellent article!!!... Pendant la lecture du rituel que tu nous proposes, j'ai ressenti quelque chose d'assez inexplicable mais de profondément touchant. J'aimerais beaucoup le réaliser en l'adaptant à mes possibilités.

    Je suis très intéressée par ton rituel pour honorer nos animaux disparus car j'ai perdu mon lapin cet année (mon premier animal qui m'a tant apporté pendant 6 ans) et j'aimerais beaucoup lui rendre hommage lors de Samhain.

    Cette célébration aura d'autant plus d'importance pour moi que j'ai décidé de commencé la pratique lors de cet événement après un an à avoir étudié de manière théorique et chercher mon chemin. Je sais que ce n'est que le début mais je tiens à profiter du nouvel an des sorcières pour commencer.

    J'attends également la recette de gâteaux dont tu parles dans l'article...

    Vivement le prochain car c'est toujours très intéressant de te lire.

    Andreya

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que d'attentes, c'est très motivant et tes commentaires sont toujours si agréables à lire ! La famille, les racines, c'est un sujet très émouvant, tu as raison. Les animaux ont une place tellement importante dans nos vies, ils sont si incroyables ! J'ai une petite minette de la SPA qui vient agrandir la famille vendredi d'ailleurs, une petite crevette grise du nom de Porrùn va rejoindre Floki féroce chihuahua qui a peur quand il pète :p

      Il faut que vérifie dans mes notes mais le rituel que j'ai est pour les animaux en général domestiques et sauvages, avec bien sûr une partie pour les animaux qui nous ont quitté, je crois donc que ça conviendra parfaitement à ta situation !

      Et pour les gateaux pareil il faut que je fouille dans mes grimoires, je note beaucoup trop de choses :p

      Au plaisir d'avoir de tes nouvelles !

      Supprimer
  3. Merci pour tes compliments Lisbeth!

    J'interviens assez peu sur le net de manière générale alors saches que si je le fais ici, c'est que j'apprécie vraiment ce que tu partages et écrit...

    Depuis que j'ai commencé mon cheminement, et encore plus à l'approche de Samhain, j'ai envie de me rapprocher de mes racines d'Europe de l'Est (je suis d'origine polonaise) et j'aimerais beaucoup en apprendre plus sur les traditions et la sorcellerie de ce pays mais je n'ai trouvé que peu de chose à ce jour. Peut-être serai-je guidée par mes ancêtres grâce à ton rituel...

    Pour le rituel dédié aux animaux et la recette, prends le temps qu'il te faut. Mon Grignotte a laissé un grand vide depuis son départ et j'espère pouvoir lui rendre hommage lors de ce sabbat mais je me doute que tu as plein d'autres choses à faire surtout si tu accueilles une nouvelle boule de poils d'ici vendredi. Une nouvelle et belle relation va se construire en espérant qu'elle ne terrorise pas Folki ;p

    belle fin de soirée à toi.

    Andreya

    RépondreSupprimer