Faire preuve de jugement...
sans juger

juillet 08, 2017 Lisbeth Nemandi 6 Comments



Nous sommes à l'époque de l'internet, de Tumblr, Facebook, Instagram, des forums, d'Amazon, de Youtube et que sait-je encore. Il est loin le temps où pour découvrir la sorcellerie il fallait faire des recherches dans les deux livres qui traînaient à la médiathèque de la ville, ou trouver quelqu'un capable de nous transmettre son savoir. On est gavé d'informations, parfois complémentaires, parfois contradictoires, et là aussi c'est facile de se perdre. Mais le plus important, c'est de garder l'esprit ouvert. Je ne sais pas vous, mais quand je parle de mes croyances à quelqu'un qui vient de me parler des siennes et que celui-ci se retient presque de rire, en me disant qu'il est temps de grandir et que c'est stupide d'entendre le marteau de Thor frapper quand l'orage gronde, ça me sert un peu le coeur, bien que ça ne change rien à ce que je ressens. 



Je viens aujourd'hui avec un article écrit avec une tasse de thé, au chaud chez moi alors qu'il pleut dehors, pour mon plus grand plaisir et celui de mes plantes. En m'intéressant de plus près à la sorcellerie et aux religions que je vais qualifier "d'alternatives" ou encore "neo-païennes", j'ai réalisé que nous avions un sacré arbre spirituel mes amis ! Dans la boîte à étiquettes (parce que certains aiment coller des étiquettes, soit pour s'aiguiller dans leur relation avec les autres, ou pour se rassurer et juger, mais ceux là on les laisse de côté) il y a assez de papiers pour inonder Paris de confetti un jour de Gay Pride. Wiccan, Hermit Witch, Plant Witch, Storm Witch, Sea Witch, Fire Witch, Healer Witch, Crystal Witch, Divination Witch, Death Witch, Techno Witch, Urban Witch, Kitchen Witch, Sigil Witch, Galaxy Witch, Tea Witch, Moon Witch, Animal Witch, Fairie Witch, Religious Witch, Christian Witch, Hedge Witch, Kitchen Witch, Green Witch, Adornats, Otherkin, Dragonkin, Païen, Druide, Eclectic, Mages, Mages rouges, Mages Nécromants, Sorciers Voodou, Chamans, Mages élémentaux, Mages verts, Spirites, Mages Egyptiens, Mages des Dragons, Mages Noirs, Mages Blancs... ALORS KESKYA ON EST PERDU? Bah moi aussi haha. 

La famille est très très grande... et quoi de plus fantastique ! Alors oui, c'est difficile de retrouver ses petits après un sabbat un peu trop arrosé d'hydromel, et comme toutes les grandes familles il y a des désaccords, des disputes, mais aussi de la solidarité, de l'échange, des rires, l'excitation de la découverte. On a tous un oncle un peu pété du caisson qu'on n'écoute que d'une oreille, hé bien en sorcellerie c'est pareil, certains on ne les écoute que d'une oreille avec un sourire légèrement crispé, en attendant que quelqu'un vienne nous sauver ou qu'il faille se lever pour une nouvelle tournée de tarte. 

C'est peut-être un peu naïf, mais pour moi la religion, les croyances, ne doivent pas servirent à faire le mal, que ça soit physiquement ou moralement. C'est un moyen d'enrichir notre coeur, de nourrir l'âme et d'en apprendre plus aussi bien sur soi que sur les autres, mais aussi sur le passé. Mes croyances m'ont permises de me reconnecter avec le rythme naturel de la Terre, je suis capable de savoir à peu près où nous en sommes dans le cycle lunaire de tête, j'étudie les plantes avec l'émerveillement de la petite fille qui est en moi, je lis les anciens textes (un peu remaniés hein, je ne lis pas l'islandais, le norvégien ou le tahitien) en tirant les leçons qui y sont glissées, apprenant des anciens qui ne sont pas là pour me conter les histoires par eux-mêmes. 

Mes croyances, les divinités qui me parlent ne sont que rarement celles que l'on cite en premier dans un échange entre païens. Je ne me laisse guider par rien d'autre que mon coeur et mon ressenti émotionnel. Si j'ai peur, je ne fais pas. Si je sens de la chaleur dans ma poitrine, je sais que ça me convient. La seule chose qui me sauve en général lors de discutions, c'est d'une le choix de mes interlocuteurs, de deux mon âme de pacifiste curieuse. 

Parfois sur les forums ou sur des blogs, je lis des choses qui me donnent envie de me gratter le cerveau avec du papier de verre. J'ai beau tenter de garder une ouverture d'esprit constante, parfois j'ai juste envie d'être mauvaise. Quand un jeune homme de 21 ans me propose de devenir son apprentie comme dans "Charmède", qu'il a une bague contenant 1000 âmes de démons, écrit un grimoire concentrant le savoir du monde sur 600 pages et réalisé en 3 mois, peut dialoguer avec les morts, les vivants, les animaux, les arbres, a été invité avec ferveur par Brigid à visiter l'Asgard, a été la source d'un désir sans pareil de la part de Hécate mais ne sait pas écrire Quartz, j'avoue je doute. Lyra si tu passes par là, toi-même tu sais. L'humilité, c'est une valeur et un trait de caractère que je trouve admirable, vous comprendrez sans doute pourquoi j'ai un peu de mal quand on se pavane pour étaler des hauts-faits.

Certains ont des propos qui sont si catégoriques, qui sont si effrayants pour les "bébés païens", impossible pour moi de rester en place, j'ai envie de sortir les armes. Lorsque je tente de rendre service ou que j'essaye d'apporter des réponses, je nuance au maximum ma formulation, parce qu'on ne peut pas détenir la vérité absolue, et encore moins l'imposer aux autres.

La question aujourd'hui c'est, a-t-on vraiment besoin de pointer du doigt, ou de choisir ses mots comme si ils étaient une vérité absolue ? 

Ce que je vous souhaite, c'est de trouver votre voie, mais par vous-même, la magie, c'est comme les bonbons proposés par des vieux messieurs en imperméable, on n'accepte pas sans réfléchir  n'importe quelle information, on ne fait pas n'importe quel rite trouvé sur internet. Lors d'un doute, d'une peur ou d'un désaccord, posez des questions. Peut-être que ce qui vous semble aberrant au premier abord, vous semblera après quelques questions plus recevable, aux vues du parcours magique de votre interlocuteur. Interroger l'autre, c'est aussi le (et nous!) faire passer par une étape d'introspection qui lui permettra peut-être de dévier légèrement de son avis premier. L'exemple que je donnai au-dessus par exemple, c'est peut-être quelqu'un qui a menti sur son âge, ou peut-être quelqu'un qui au quotidien est isolé, mal à l'aise dans ses échanges avec les autres et cherche avec maladresse à attirer l'attention pour se réchauffer un peu. N'oublions pas que nous ne savons rien de la personne que nous avons en face, de son histoire, de ses blessures, de son état de santé, de son état d'esprit. Tendre la main sur internet ne vous coûtera presque rien, juste un peu de temps et de patience. Semez des graines d'entraide et de bienveillance, même si elles ne germent pas maintenant, ou même jamais, vous aurez semé une graine, et non jeté du désherbant. 

En espérant ne pas vous avoir perdu dans mes réflexions, et qui sait, avoir semé une petite graine en vous !

Lisbeth 🌱

6 commentaires:

  1. "Quand un jeune homme de 21 ans me propose de devenir son apprentie comme dans "Charmède", qu'il a une bague contenant 1000 âmes de démons, écrit un grimoire concentrant le savoir du monde sur 600 pages et réalisé en 3 mois, peut dialoguer avec les morts, les vivants, les animaux, les arbres, a été invité avec ferveur par Brigid à visiter l'Asgard, a été la source d'un désir sans pareil de la part de Hécate mais ne sait pas écrire Quartz"

    Je vois pas du tout de quoi tu parles *essaie de s'ouvrir les veines avec une enveloppe*

    Je me retrouve beaucoup dans cet article (quelle surprise ...), et je pense qu'effectivement, dire ce genre de choses est important, surtout aujourd'hui. On est à l'ère du tout accessible, du tout numérisé, du tout public, du tout partagé. Et pourtant j'ai la sensation qu'on n'a jamais été aussi perdus ni aussi égoïstes. Quand trop de partage tue le partage, on en perd la valeur et la richesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me doutais que ça te ferais sourire ce clin d'oeil ^^ J'ai été assez prompte au jugement par le passé, et parfois même méprisante dans mes réponses sur internet, pour amuser la galerie ( jeunesse... ). Comme tu dis on est pour beaucoup un peu perdus, seuls et égoïstes, mais si on tend la main avec bienveillance ça peut s'inverser :)

      Supprimer
  2. Merci pour cette article. Je suis en pleine étude de la sorcellerie, paganisme ... et tu exprimes bien ce que je ressens. Il y a tellement de source d’information autour de moi que parfois je ne sais plus où regarder. Il est difficile de faire le tri et c'est vrai que parfois les plus "farfelu" font de l'ombre au discourt plus sérieux.
    En tout cas je découvre ton blog avec plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)

      Oui j'ai l'impression qu'on est assez nombreux à être de bonne volonté, mais aussi un peu perdus... C'est aussi une des raisons pour lesquelles je documente un peu mes recherches et ma pratique. C'est le blog de Lyra qui m'a donné cette envie et le courage de le faire ( herbwitchery.weebly.com ) si tu ne connais pas, fonce !

      A bientôt !

      Supprimer
  3. Il n'est jamais simple de trouver sa voie ... J'ai commencer à potasser le sujet sans avoir d'autres accès que certains ouvrages, et déjà je m'y perdais ! Alors avec le net c'est un festival =_= Je ne partage que rarement mes opinions sur le sujet, faute d'interlocuteurs "sérieux". A 40 ans, je pense avoir trouver ma voie, qui finalement n'a jamais été très loin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dirait grand-mère feuillage, il faut écouter son coeur ^^
      Et il n'y a pas d'âge pour trouver sa voie :)

      Supprimer