Marjorie Cameron & John W. Parsons

juin 13, 2017 Lisbeth Nemandi 2 Comments


• Parlons technique

📓 : Songs for the Witch Woman
👥 : Marjorie Cameron & John W. Parsons
🗓 : Écrit en 1952
💬 : Anglais seulement
🏠 : Éditions Fulgur
💸 : £40.00

• Parlons tout court (et vous me savez bavarde)

J'ai envie de vous parler de ce curieux ouvrage aujourd'hui. Curieux parce que d'une c'est de la poésie et de l'illustration. Et qu'ensuite ce n'est pas forcément un livre que j'aurais acheté si je n'étais pas dotée d'une curiosité aussi féroce que mon appétit (ne tentez jamais de piquer quelque chose dans mon assiette, jamais). Ce n'est pas une période qui m'attire énormément les années cinquante concernant la magie, car bien que ça soit une période de renouveau, c'est aussi toute une période qui me semble de grand n'importe quoi, ou du moins un tourbillon d'influences qui ne me ressemblent pas. La magie du sexe et du sang à gogo saupoudrée d'un enthousiasme non contrôlé frôlant la démence, ça reste un avis personnel, mais très peu pour moi. À part dans cet article et de façon sinon ponctuelle vous aurez peu d'occasion de trouver des informations sur ces aspects de la magie ici. 

Mais alors, me direz-vous, pourquoi acheter ce livre ? Comme si ma banquière n'en avait pas marre de mes dépenses... Hé bien déjà parce que c'est de la poésie, parce que c'est une histoire d'amour invraisemblable comme on en fait peu (attention, je ne veux jamais en vivre une comme ça, vous comprendrez après pourquoi), que j'aime l'art, la peinture et l'illustration, et que c'est une partie de l'histoire de la magie que je ne connais pas trop. Hé, finalement ça ne semble plus si impulsif comme achat fait à 3h du matin, non ?

De gauche à droite : représentation de Parsons par Cameron - Photo du couple - représentation de Cameron par elle-même

Il y a peu d'histoires d'amour modernes aussi passionnantes et poignantes que la relation entre le spécialiste en fusée (rocket scientist) Jack Parsons et sa créative compagne, Marjorie Cameron. À la fois muse, apprentie du monde de l'occulte et force primitive de la nature - une femme que Jack Parsons proclamait comme son «élémentaire» dans une lettre à Aleister Crowley - Cameron a fasciné, troublé et inspiré Parsons. 

"Songs for the Witch Woman" est un projet issu de cette histoire d'amour turbulente. Une série de poèmes écrits par Parsons qui y révèle ses sentiments envers son amante souvent absente. À côté de ces mots se trouvent des peintures de Cameron, illustrant et faisant écho aux thèmes intimes. Après la mort tragique de Parsons en juin 1952, le cahier dans lequel ce travail a été enregistré se poursuit, alors que Cameron, endeuillée, conserve un journal de son travail magique à Lamb Canyon, en Californie. 

Durant ces temps sombres, ses paroles deviennent une lamentation brutale alors qu'elle tente de prendre contact avec son ange gardien. Et tout au long du travail, le souvenir de Jack n'est jamais loin de son esprit. Publié plus de soixante ans après son écriture, "Songs for the Witch Woman" est un témoignage du pouvoir durable de l'amour et de la perte.


Le livre est composé de trois parties : une expliquant le contexte et leur histoire, une mise en page avec les poèmes (de façon plus lisible disons) et dessins légèrement retravaillés, et la troisième montre le carnet d'origine. Une véritable immersion dans ces années et cette histoire d'amour !

J'ai été un peu surprise en le recevant de la taille qu'il faisait : 30.5cm x 24cm, soit assez grand. Mais bon c'était marqué sur le site donc je ne pouvais pas faire la surprise non plus... Au final ça fait la part belle à l'image, et on se sent un peu petit, se plongeant discrètement dans cette histoire d'amour qui sent le tumulte et l'indécent. C'est un peu comme lire un Voici ésotérique des années cinquante, mais écrit sous forme de poésie.
Très bel ouvrage donc, et fenêtre intéressante sur cet univers qui m'est assez inconnu. Je ferais peut-être un article sur Marjorie Cameron et Jack Parsons, pour vous faire découvrir les personnages plus en détail, est-ce que ça vous tente?


En espérant vous avoir donné envie de découvrir ce curieux ouvrage !

Lisbeth 🌱

2 commentaires:

  1. Ooohhh, merci pour ce partage !

    Le livre a l'air d'un objet magnifique ! J'aime beaucoup le trait de Cameron ; je pense faire de plus amples recherches pour m'en inspirer, tellement il est à la fois sensible et instantané.
    Je me demande à quoi ressemble les poèmes (leur style et leur contenu).

    Un article parlant de ce couple serait un super complément ! Tu as éveillé ma curiosité envers eux. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cameron fait de superbes illustrations, elle a quelque chose de très primitive au niveau énergie :) Parsons a une écriture intéressante ! Si tu passes à la maison je te montrerai le livre ;)

      Supprimer